,

UTILISATION DE L’ARTEMESIA ANNUA DANS LES TRAITEMENTS CHINOIS :

Les autorités sanitaires chinoises viennent d’annoncer, dans un article qui date de la semaine dernière, que pour 90% des cas positifs au COVID-19, elles ont administré de l’Artemisia annua (Qing Hao) en traitement complémentaire dans le cas de syndromes pulmonaires modérés.
Ces traitements ont contribué à endiguer l’épidémie en Chine.

ARTEMISIA ANNUA (QING HAO) DEVRAIT FAIRE L’OBJET D’ETUDES

Depuis le début de cette épidémie je maintiens qu’il faut tester les effets prometteurs de l’ARTEMESIA ANNUA sur le CORONAVIRUS actuel. Dans un post mi mars j’évoquais déjà l’idée de que l’ARTEMISINE (artéméther, artéminol) pourrait être efficace !

ARTEMISIA ANNUA (QING HAO) INTERESSE DES CHERCHEURS OCCIDENTAUX

Depuis, Quatre polytechniciens français et un doctorant en médecine de l’université de Tübingen1 suggèrent de s’intéresser au potentiel de QING HAO en décoction (tisane) contre le COVID 19 !
https://inter-culturel.net/?page=pdf&id_document=14

D’importants arguments vont en faveur de QING HAO :

1. Les vertus antivirales de l’Artemisia annua sont déjà démontrées. La découverte d’un de ses principaux principes actifs, l’Artémisinine, molécule efficace contre le paludisme, a valu le Prix Nobel de Médecine à la scientifique chinoise Youyou Tu en 2015.

2. Les autorités sanitaires chinoises viennent d’annoncer, dans un article qui date de la semaine dernière, que pour 90% des cas positifs au COVID-19, elles ont administré de l’Artemisia annua (Qing Hao) en traitement complémentaire dans le cas de syndromes pulmonaires modérés.

Ces traitements ont contribué à endiguer l’épidémie en Chine.

3. L’Organisation Mondiale de la Santé a commandité en 2004 une étude sur le SARS-CoV qui compare plusieurs types de traitements [2]. Les résultats montrent que l’administration de décoctions médicinales incluant de l’ Artemisia annua en complément de traitements conventionnels a souvent été efficace pour atténuer les symptômes. Il faut souligner que certains traitements contre le SARS-CoV semblent aujourd’hui prometteurs contre le COVID-19.

4. Quelques cas isolés en France de médecins diagnostiqués positifs pour le COVID-19 se sont traités par Artemisa annua et ont vu leur charge virale fortement diminuer après 24 heures. Si cette dernière observation n’est pas statistiquement suffisante pour conclure quant à l’efficacité du remède, c’est un argument supplémentaire en faveur d’une étude clinique.

5. L’ Artemisia annua est une plante non spécifique pour laquelle le risque de développement de résistance est moindre, facile d’accès, peu chère, disponible en grande quantité et sans effet secondaire avéré.

Jean-Marc Triboulet
Helia Portage Thérapeutes
Ecole Shentao – Techniques Orientales du Mieux-Être

0 Commentaires

Laisser une réponse

Copyright © 2006-2021 HELIA Portage, Groupe HELIA. Thème KLEO par Seventh Queen

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account